Le déclin des insectes

Avez-vous entendu parler du déclin mondial des insectes ? Nous sommes certaines que oui, vous n’avez pas pu passer à côté de cette information qui a fait le tour des médias en début de l’année 2019.

 

Exemple de grands titres de journaux nationaux parus le 11 février 2019. Articles sur Le PointLe Monde et Le Dauphiné.

Il est vrai que la publication d’une revue de la littérature scientifique réalisée par deux chercheurs, Francisco Sánchez-Bayo et Kris A.G. Wyckhuys, publiée en ce début d’année a de quoi impressionner. Trois chiffres majeurs de cette étude sont ressortis dans les médias (voir Le PointLe Monde et Le Dauphiné) : 41% des insectes sont en déclin, avec une augmentation de près d’1% par an, suivant un taux d’extinction de 10%.

Mise à jour Novembre 2019 : Une nouvelle publication de Seibold et al. publiée dans Nature en octobre 2019, confirme ce déclin des insectes. Leur étude montre que dans les prairies la baisse de la biomasse des insectes est de 67%, leur abondance à baissé de 78% et 34% d’espèces sont en déclin.

D'où viennent ces chiffres ? Sont-ils fiables ?

Cette étude a été conduite sur la base de 73 articles scientifiques publiés entre 1981 et 2018, reportant un déclin des insectes et leurs causes probables dans différentes parties du monde. 

La méthodologie appliquée pour cette étude est très précise et a permis d’obtenir des résultats fiables.

Chaque étude utilisée a été choisie :

  • parce qu’elle considérait toutes les espèces d’un groupe (famille ou ordre)
  • couvrait une large étendue de répartition de ces espèces (une région ou un pays) 
  • ou couvrait de plus petites zones ou groupe d’espèces mais sur une période de temps longue d’au moins 10 ans.

Les données ainsi recueillies sur la description de la biodiversité des insectes combinent principalement :

  • des informations disponibles dans les collections des Museum
  • des données collectées sur le terrain lors de travaux sur de long termes.

Mise à jour Novembre 2019 : L’étude de Seibold et al, est basée sur des inventaires standardisés réalisée entre 2008 et 2017 sur 150 prairies et 140 forêts sur trois sites en Allemagne. Cela représente un total du plus d’un millions d’insectes étudiés.

Liste des espèces en danger

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) maintient à jour la liste des espèces en danger sur la malheureusement célèbre liste rouge (https://www.iucnredlist.org). 

Le statut de conservation des espèces que suit la classification de l’IUCN est la suivante :

  • vulnérable (en déclin >30%)
  • en danger (en déclin > 50%)
  • en danger critique (en déclin >75%)
  • éteint (plus aucune description de l’espèce)

Nombre des espèces de la classe des insectes sur la liste rouge de l’IUCN (2019-2).

Si on regarde plus précisément qui sont les principaux ordres d’insectes en danger, il y a : 

 Orthoptera (grillons, criquets)

 Odonata (libellules)

 Coleoptera (carabes, coccinelles, scarabées)

 Lepidoptera (papillons de jour et de nuit)

 Hymenoptera (abeilles, bourdons, fourmis, guêpes)

 Hemiptera (punaises, cigales, pucerons)

Il est à noter que la liste IUCN ne comprend seulement que 8359 espèces d’insectes dans sa base de données (incluant les espèces qui ne sont pas dans le liste rouge) alors qu’il existerai plus d’un millions d’espèces d’insectes sur Terre. Ainsi on peut facilement imaginer que certaines espèces dont on ne connais pas forcement l’existence sont déjà éteintes ou en passe de l’être…

Nous n’allons pas dans cette article nous intéresser aux rôles que tous ces insectes ont dans les écosystèmes (cela fera l’objet d’un prochain article du blog) mais juste à titre d’exemple, vous connaissez déjà l’importance que les abeilles, bourdons, papillons ont pour la pollinisation des cultures. Imaginez-vous un monde sans eux ?

Les facteurs potentiels impliqués dans ce déclin

Différents facteurs sont probablement responsable de ce déclin. 

Facteurs majeurs influençant le déclin des insectes. La taille des images est proportionnelle à l’impact de ces facteurs, adapté d’après Sanchez-Bayo et Wyckhuys, 2019. Images libres de droits, disponibles sur Unsphash et Pixabay.

La plus grande partie de ces facteurs concernent le changement d’habitat dans lesquels évoluent les insectes et à cela correspondent notamment l’intensification agricole, l’urbanisation, la déforestation ou encore les modifications liées à la course de l’eau dans les paysages. 

Ensuite il y à la pollution des sols ou de l’air par l’utilisation des pesticides, des fertilisants et la pollution industrielle et urbaine. 

En troisième position seulement on retrouve les facteurs biologiques tels que des modifications de traits écologiques, la présence de pathogènes (virus, bactéries), la présence d’espèce invasive (prédateurs, compétition pour l’accès aux ressources) et la génétique. 

Enfin, il y a les facteurs environnementaux liés au changement climatique tels que le réchauffement climatique qui impacte les cycles de vies des insectes puisque dépend beaucoup de la température.

Que pouvons-nous donc faire pour inverser la tendance ?

Après la description de tous ces facteurs potentiellement lies au déclin des insectes, on se rend très vite compte que plus des ¾ de ces facteurs sont liés à l’intervention humaine. Il est ainsi donc facile de concevoir que des changement de nos habitudes de consommation, de production des cultures, de modification du paysage peuvent aider à diminuer ce déclin.

De petites actions suffisent déjà à amorcer la tendance :

  • éliminer (ou au moins diminuer drastiquement) l’utilisation des pesticides en utilisant des moyens de luttes biologiques
  • favoriser la diversité des plantes et des fleurs dans les jardins et sur les balcons
  • mettre un hôtel à insecte dans son jardin (en faisant attention à qu’il soit dans les bonnes dimensions et bien s’en occuper)
  • et pleins d’autres encore….

Notre ambition avec Fourmidables® est de vous conduire à une prise de conscience et une action au quotidien respectueuse de l’environnement pour protéger les insectes.

Références bibliographiques :

Sánchez-Bayo, F. and Wyckhuys, K. A. G. (2019) ‘Worldwide decline of the entomofauna: A review of its drivers’, Biological Conservation, 232(January), pp. 8–27. doi: 10.1016/j.biocon.2019.01.020.

IUCN 2019. The IUCN Red List of Threatened Species. Version 2019-2. http://www.iucnredlist.org. Downloaded on 18 July 2019.

Seibold, S., Gossner, M. M., Simons, N. K., Blüthgen, N., Ambarl, D., Ammer, C., Bauhus, J., Fischer, M., Habel, C. & other authors. (2019). Arthropod decline in grasslands and forests is associated with drivers at landscape level. Nature 574, 1–34. Springer US.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Vous souhaitez rester informés des derniers articles du blog ?Inscrivez-vous à notre newsletter